Révolutionner la cravate et le noeud papillon

http://plus.lapresse.ca/screens/01acae16-54be-44f5-8a85-2c56e6bb0494%7C_0.html

 

 

 

SWELL FELLOW

RÉVOLUTIONNER LA CRAVATE ET LE NŒUD PAPILLON

Mettre les pieds chez Swell Fellow, dans le Vieux-Montréal, c’est se sentir comme un enfant dans un magasin de friandises. Les créations d’Erik Fürer sont à ce point originales et magnifiques que l’idée d’en acheter une seule s’avère aussi déchirante que de choisir son enfant préféré…

ŒUVRES D’ART PORTATIVES

Faits à la main au Québec, les modèles regorgent de particularités : cravate en deux sections dont celle du bas est interchangeable ; aimant permettant d’ajouter des objets métalliques ; fermeture éclair offrant un look conventionnel (fermée) ou laissant entrevoir son style (ouverte) ; couleurs et imprimés inhabituels ; utilisation de bois, de corde et de petits objets. « Nous permettons aux hommes d’être enfin représentés par ce qu’ils portent ! C’est très difficile à trouver ailleurs sur le marché », explique le créateur, dont les idées ne semblent avoir aucune limite. « Ce que j’ai créé jusqu’à présent ne représente qu’un infime pourcentage de ce que j’ai en tête ! » 

ENFANT FASHIONISTA 

Entreprise familiale avec sœurette aux communications, maman en boutique-atelier et papa à la comptabilité, Swell Fellow repose sur le génie créatif d’Erik Fürer. Le designer de 33 ans est passionné par la mode depuis son enfance. « J’avais 58 paires de souliers et un gros walk-in dans mon sous-sol. Mes parents ne m’ont jamais inscrit à des activités sportives. Chez nous, on mangeait et on magasinait. » Sa sœur abonde. « Il m’a déjà dit que si nos parents m’envoyaient dans un camp de vacances, ça voudrait dire que je ne reviendrais pas ! », raconte Nadia Fürer en riant.

À MON GOÛT

L’aventure de Fürer avec le design a débuté il y a trois ans. Ne trouvant aucune cravate qui lui plaisait en magasins, il a décidé de créer un modèle en ajoutant de nombreux éléments à une cravate grise. « Après l’avoir vue, plusieurs de mes amis ont voulu l’emprunter ! » Constatant qu’il avait trouvé un filon à exploiter, il a suivi un cours de haute couture afin de concrétiser ses mille et une idées. Lors de la Braderie de la mode québécoise en 2013, sa première collection a fait fureur. « On me disait que c’était du jamais-vu. Les gens étaient soulagés de trouver quelque chose de moins plate pour les hommes. » Peu après, il a quitté son emploi pour se consacrer à temps plein à la création. 

AU FÉMININ

Offrant du sur mesure (choix de tissu, de concept et de dimension), le designer a découvert une nouvelle niche en imaginant un nœud papillon à la demande d’Isabelle Hudon, chef de direction de la Financière Sun Life au Québec. « Elle nous a approchés pour reproduire un nœud papillon de style Yves Saint Laurent. À partir de là, j’ai eu plein d’autres idées ! Comme plusieurs femmes achetaient déjà nos nœuds masculins pour les porter elles-mêmes, on savait qu’il y avait un marché. » Swell Fellow reproduit également les modèles pour hommes en version mini pour enfants. 

VOIR GRAND

Misant bientôt sur l’appui de personnalités publiques telles que P.K. Subban, Éric Salvail et Sugar Sammy pour faire connaître davantage la marque au Québec, Swell Fellow veut également grandir à l’étranger. En plus de fournir 62 points de vente (Canada, Angleterre, Belgique, France, Suisse, Pays-Bas, Japon, États-Unis), l’entreprise participe à plusieurs événements internationaux pour créer des partenariats. « Plusieurs musées ont manifesté leur intérêt pour vendre nos créations ou les offrir en cadeau. » Dans le futur, Swell Fellow veut donner à ses clients la possibilité de confectionner leur propre cravate sur l’internet.

Récent commentaire Ancien commentaire